L’architecture rurale en pierres sèches

Aujourd’hui, le pays du Loup est découpé en une dizaine de communes (présentées par ailleurs), mais il y a 5 ou 6 000 ans le Loup servait de frontière. Sur chacune de ses rives, vivaient des tribus ligures. Ces hommes mystérieux utilisaient les matières premières trouvées sur place pour construire et cultiver. Ils étaient passés maitres dans l’utilisation de mégalithes pour élever des fortifications ou des monuments.

Enceinte de l’Embarnier, pays grassois

Aujourd’hui, par certains itinéraires, on peut aller à la découverte de ces témoignages du passé. Ils sont d’une grande diversité d’époques et de styles.

Cabane en pierres sèches, pays grassois

Le pays du Loup, qui fait partie du Parc Naturel Régional des Préalpes d’Azur, offre plusieurs randonnées de toute beauté au cours desquelles on peut vraiment prendre le temps de s’intéresser à ces constructions en pierres sèches.

Mur mystérieux, pays vençois

Ces édifices en pierres sèches qui défient le temps après plusieurs siècles voire plusieurs millénaires, permettent de raconter l’histoire et la culture qui s’est développée sur ces plateaux et ces collines.

Calade, pays vençois
Mur de soutènement
Aménagement mégalithique, pays vençois

Pierres d’angle, pays grassois

Certains de ces édifices gardent encore leur secret et restent mystérieux malgré les investigations et les recherches.

Pierre dressée évocatrice, pays grassois
Voute en encorbellement, pays grassois

Sans être révolutionnaire, l’architecture utilisée pour ces constructions est pour le moins étonnante, quand elle est si bien mise en œuvre de manière empirique par des paysans. Durabilité, technicité, esthétique, opiniâtreté sont les maîtres mots pour les qualifier.

Escalier volant, pays vençois

Pour des randonnées commentées, sur le thème de l’architecture rurale en pierres sèches, n’hésitez pas et laissez-vous guider.

Contact : 06 25 06 28 53

%d blogueurs aiment cette page :